Objets connectés – 339 millions d’objets au Québec en 2020?

Objets connectés

Quel sera le nombre d’objets connectés au Québec et au Canada en 2020? Pas facile de trouver des chiffres sur ce nouveau créneau qui semble très prometteur.

Au début de la semaine, j’ai publié un billet au sujet de BlackBerry qui pourrait devenir un leader pour la sécurité des objets connectés au cours des prochaines années. Au sujet de ce créneau pour les prochaines années, la firme de recherche IDC mentionne dans un infographique que leur nombre sera de 28,1 milliards à travers le monde en 2020. C’est beaucoup de nouveaux objets seront reliés à Internet.

Mais qu’est-ce que des objets connectés exactement? Oui, je suis sûr que vous le savez et je le sais également. Mais je suis convaincu également que vous et moi n’avons pas une bonne idée de toutes les formes qu’ils peuvent prendre.

Également, on peut lire sur le Web différentes statistiques sur les objets connectés. Est-ce possible de trouver des chiffres pour le nombre d’objets connectés au Québec et au Canada? Sommes-nous un marché intéressant?  Une petite recherche s’impose pour obtenir des chiffres (ou pour en produire).

NOTE: il n’y rien de scientifique dans ce que vous lirez plus bas. Par contre, les chiffres énoncés pourront constituer au moins une base à défaut de ne rien avoir comme statistiques.

Une image vaut mille mots

Pour la définition, les objets connectés sont des composantes qui échangent des données et des informations vers Internet. Pour la définition, je suis convaincu que vous le saviez déjà. Mais comment ces objets connectés se déclinent-ils?

À ce sujet, j’ai trouvé un schéma très intéressant provenant de la firme Beecham Research qui a fait un excellent travail pour identifier et catégoriser les objets connectés:

The Internet of Things

Cliquez ici pour avoir un schéma de meilleure qualité.

Montres connectées au Québec et au Canada en 2020

Maintenant que vous et moi avons la même définition, intéressons-nous aux chiffres. Dans un premier temps, j’ai cru bon m’attarder aux montres connectées (un segment des objets connectés). Ce créneau est en pleine ébullition et déjà, des montres telles Apple Watch, Samsung Gear et Peeble commencent à être populaires.

Concernant cette popularité, j’ai lu beaucoup, beaucoup, beaucoup d’articles et j’ai bien aimé ce simple extrait provenant d’un bon article du site Web de Wareable.com:

The analyst’s forecasts would mean that, by 2020, the smartwatch market will increase from 3.6 million in 2014 to a whopping 101 million.

À partir de cette simple phrase provenant d’un article réaliste, on peut constater qu’il y aura une croissance de 2806 % pour le nombre de montres intelligentes à travers le monde de 2014 à 2020.

Pour connaître l’utilisation de montres branchées en sol canadien, j’ai découvert un rapport de GFK Canada me permettant de convenir qu’il a eu 223 000 montres intelligentes de vendues au Canada en 2014. Ce qui représente 6,1 % du marché mondial. Ça peut sembler beaucoup pour le Canada considérant sa taille, mais plusieurs pays n’ont pas encore adopté ces gadgets qui sont considérés comme des objets de luxe.

Pour prédire le nombre de montres qui seront vendues au Canada en 2020, j’ai utilisé le taux de croissance trouvé plus haut (2806 %). On obtient donc 6,2 millions d’unités vendues en 2020.

Pour le marché québécois, ce fut un peu plus facile. Récemment, le CEFRIO avait publié l’enquête NETendances que j’avais déjà consulté pour ce blogue et qui mentionnait ceci:

Récemment arrivée sur le marché québécois, la montre intelligente est une innovation que peu de Québécois ont adoptée. Un maigre 3,8 % des adultes disposent de cet appareil au foyer. Comme le produit est encore très nouveau, on peut s’attendre à ce que sa popularité grandisse dans les années à venir.

Si on considère que la population du Québec durant l’étude (en 2014) était évaluée à 8,215 millions (selon Wikipédia), c’est 31 217 montres intelligentes qui ont été acquises en 2014.

Pour prédire le nombre de montres intelligentes actives au Québec en 2020, j’ai utilisé le taux de croissance mentionné plus haut (2806 %). On obtient comme quantité: 875 810 unités vendues au Québec en 2020.

Marché canadien des objets connectés en 2020

Difficile de trouver spécifiquement des chiffres sur le nombre d’objets connectés au Canada. Toutefois, j’ai découvert un communiqué produit par la firme de recherche Gartner qui mentionnait que le nombre d’objets connectés à travers le monde était de trois milliards en 2013 et qu’il serait de 25 milliards en 2020. Ce qui représente une croissance de 833 % de 2013 à 2020.

En consultant une autre étude produite par GSM Association, j’ai pu constater que le Canada avait sur son territoire, 9,7 % de tous les objets connectés machine-to-machine mondialement en 2013. Ce qui représente environ 291 millions d’objets (en 2013) par rapport au trois milliards de partout à travers le monde.

Si on conserve la proportion trouvée plus haut (9,7 %) pour découvrir combien d’objets connectés seront actifs au Canada en 2020, on obtient 2,4 milliards de composantes! C’est très impressionnant comme nombre.

Maintenant, comment prédire les chiffres pour le marché québécois? Difficile, mais spéculons. D’abord, on peut constater que pour le créneau des montres intelligentes au Canada, le pourcentage de ventes au Québec était de 14 %. Si on utilise ce pourcentage, on obtient 40,7 millions d’objets connectés au Québec en 2013. En utilisant le taux de croissance de 833 %, on peut prédire que pour 2020, il y aura 339 millions d’objets connectés au Québec.

Au final

Comme je l’ai mentionné au début de ce billet, il n’y rien de scientifique et de fondé dans ces chiffres. Par contre, les calculs effectués dans ce billet prennent appui sur des études et des recherches effectuées par des centres de recherche. J’ose espérer qu’ils sont fiables.

Et pour la question « Est-ce que le Québec et le Canada sont des territoires intéressants pour le créneau des objets connectés? », la réponse est OUI si on considère les chiffres énoncés pour 2020.

 

Photo: Pixabay




Autres billets intéressants:

Laisser un commentaire