BlackBerry – leader de la sécurité des objets connectés?

Blackberry

La semaine dernière, la société BlackBerry a procédé à une acquisition dans le but de devenir un joueur important en sécurité des objets connectés. 

Jeudi dernier, j’ai reçu une invitation pour assister à une conférence téléphonique en tant que responsable de ce blogue pour couvrir un événement médiatique concernant une importante transaction de la société BlackBerry. Comme j’aime bien ce fabricant et que je ne suis pas journaliste, je me suis dit « Pourquoi pas? ». L’expérience ne pouvait qu’être intéressante.

Lors de l’appel, j’ai appris que le fabricant a procédé à l’acquisition de Good Technology, une société californienne spécialisée dans les solutions de gestion des appareils mobiles en entreprise.

Le montant de la transaction est de 425 millions de dollars US en argent contant. Mine de rien, il s’agit de la troisième acquisition réalisée par BlackBerry (les deux autres étant Secusmart et WatchDox) au cours de la dernière année. Ça démontre bien que l’entreprise est en bonne santé financière.

Au sujet de l’acquisition de Good Technology, le chef de la direction de BlackBerry, John S. Chen a mentionné ceci:

By acquiring Good, BlackBerry will better solve one of the biggest struggles for CIOs today, especially those in regulated industries: securely managing devices across any platform. By providing even stronger cross-platform capabilities our customers will not have to compromise on their choice of operating systems, deployment models or any level of privacy and security.

Qui est Good Technology?

Pour ceux qui ne connaissent pas cette société, Good Technology produit des solutions de gestion de la mobilité pour les entreprises. Plus particulièrement, elle offre des solutions pour gérer les appareils mobiles de façon sécuritaire (peu importe le système d’exploitation et la plateforme), les applications mobiles via des magasins d’applications d’entreprise, les services mobiles (soutien aux utilisateurs), les identités et les accès mobiles (GIA), les contenus diffusés sur mobiles et finalement, les accès Internet effectués à partir des mobiles.

Bref, Good Technology possède un portfolio bien garni de solutions pour la mobilité et ce n’est pas pour rien que la firme Gartner les a reconnus comme best-of-breed dans son rapport de 2015 intitulé Critical Capabilities for High-Security Mobility Management.

En consultant bien ce rapport, on peut constater que BlackBerry a eu de bons résultats avec sa solution BlackBerry Enterprise Service (BES) 12 mais que certaines fonctionnalités étaient moindres que celles de Good Technology.

Gagez que l’acquisition d’un compétiteur permettra sûrement à BlackBerry de bonifier ses produits au cours des prochains mois. Mais selon plusieurs observateurs, ce n’est pas la seule raison pour la réalisation de cette consolidation.

La carte cachée selon BlackBerry

En lisant les communiqués de presse des derniers mois sur le site Web de Good Technology, on peut constater que la société avait de grandes ambitions notamment pour la gestion des objets connectés (IoT pour Internet of Things).

En mars 2015, Good Technology mentionnait ceci dans un communiqué:

Good Technology, the leader in secure mobility, today announced support for the rapidly expanding ecosystem of connected things and wearables on the Good Dynamics® Secure Mobility Platform. Good is the only enterprise mobility management (EMM) vendor mobilizing apps and content for secure access on wearables. Good Dynamics enables security and protection of business data accessed by and stored on wearables and shared between other Good-secured apps. Good is also enabling a new era of productivity with access to corporate email and calendars on paired wearable devices through Good Work. […] The Internet of Things represents the next frontier for secure mobility, extending beyond smartphones and tablets to include connected cars, smart meters, vending machines, wearables and other non-traditional connected devices in the enterprise.

Au sujet des objets connectés, la firme de recherche IDC mentionne dans un infographique  que leur nombre sera de 28,1 milliards en 2020. Ce qui est beaucoup plus que les 5,9 milliards d’appareils mobiles prévus en 2020 dans l’étude de GSM Association. Il va sans dire que le potentiel de ce nouveau marché sera énorme pour les prochaines années. On n’a qu’à penser à l’engouement de la Apple Watch.

Cette acquisition est donc stratégique pour BlackBerry puisqu’elle peut devenir très rapidement la leader pour la gestion et la sécurité des objets connectés. Elle se doit de prendre rapidement du terrain, car la compétition ne laissera pas un joueur occupé à lui seul, un marché aussi intéressant. Des joueurs tels IBM, VMware, Microsoft ou SAP pourraient bien se porter acquéreur de plus petits fabricants comme MobileIron ou Soti. C’est à surveiller dans les prochains mois.

 

Photo: Reuters.




Autres billets intéressants:

Laisser un commentaire