Paris, la vie reprend son cours avec plus de surveillance

Paris

Lisez comment un dentiste québécois a vécu son récent voyage d’affaires à Paris après les attaques qui sont récemment survenues.

Dernièrement, je me suis rendu chez mon dentiste pour un rendez-vous en début de journée. Après avoir conduit comme un démon dans les rues de Québec pour arriver à l’heure, j’ai dû attendre une vingtaine de minutes pour pouvoir avoir mon traitement. Vive la ponctualité, cher dentiste.

Une fois sur la chaise, mon dentiste commença son intervention. Comme j’avais toujours un instrument dans la bouche, il en profita pour me raconter son récent voyage d’affaires à Paris pour assister au Congrès ADF 2015. Il s’agit d’un gros congrès pour les chirurgiens-dentistes.

Considérant que je travaille dans le domaine de la sécurité (de l’information), il m’expliqua les mesures de sécurité prises par les organisateurs de l’événement.

Plus de surveillance et de contrôles

Comme le Congrès ADF 2015 se déroulait du 24 au 28 novembre, vous pouvez deviner que les attaques sur Paris survenues dix jours auparavant ont eu un impact sur les contrôles de sécurité. Mon dentiste me montra (après mon traitement) le courriel qu’il a reçu du comité organisateur du colloque. On peut y lire qu’il y avait plusieurs mesures de sécurité en place:

  • Restreindre le nombre d’entrées à l’événement;
  • Contrôles d’accès renforcés;
  • Vérifications de bagages;
  • Vérifications de sécurité avec détecteur de métal et;
  • Vérifications d’identité aléatoires.

Il y a également cette phrase qui a attiré mon attention dans le courriel:

We have decided to do everything in our power to ensure that our event is held as planned and to show that life goes on at the French Dental Association.

On peut donc deviner que le comité organisateur était préoccupé par le taux d’assistance qu’il risquait d’avoir puisque ce congrès se déroulait dans Paris.

Mais est-ce que les gens ont peur d’aller à Paris?

Suite aux attaques sur Paris, une coalition d’agences de voyages américaines ont commandé un sondage pour savoir si les entreprises américaines allaient changer leurs intentions de se rendre en France et en Europe.

Selon les résultats publiés sur le site Web de The Dallas Morning News, 70 % des répondants ont mentionné qu’ils laissent cette décision à leurs employés. Par contre, 20 % d’entre eux ont décidé d’annuler les déplacements vers le vieux continent pour une certaine période de temps. Fait à noter: les résultats du sondage ont été publiés le 16 novembre soit trois jours après les tristes incidents.

Au final

Malgré les contrôles de sécurité lors de son colloque, mon dentiste a bien apprécié son séjour à Paris. Certains des lieux touristiques populaires étaient fermés et des gardes armés les surveillaient. Ça ne l’a pas dérangé.

Il m’a mentionné que les Parisiens étaient encore troublés, mais tous s’entendent pour dire qu’avec le temps, la vie reprendra son cours. Il y a fort à parier toutefois qu’il y aura plus de surveillance et de contrôles dans Paris pour éviter que de tels incidents se reproduisent.

 

Photo: Pixabay




Autres billets intéressants:

Laisser un commentaire