La mauvaise presse des réseaux sans fil

Voici un article publié dans le site Web Securisa.com le 13 septembre 2006 et dans le bulletin « La sécurité simplifiée », vol. 3, no.2 (2003/03/06):

Dernièrement, nous avons vu une série d’articles et de reportages télévisuels nous présentant la facilité d’infiltrer un réseau sans fil. On nous a présenté combien il était facile d’obtenir une adresse IP de ce type de réseau avec une boîte cylindrique. Du même coup, la vulnérabilité à des intrusions pour les composantes réseau a été présentée comme évidente.

Mais devons-nous être surpris par cette « découverte »? Pas vraiment. Avec un peu d’analyse, nous devinons facilement que les ondes utilisées par ce type de réseau peuvent être captées par une composante qui est à l’extérieur du bâtiment de la composante émettrice. Il n’y a rien pour limiter la portée des ondes à moins de blinder les murs du bâtiment.

C’est comme les téléphones sans fil que vous disposez à la maison. Si vous avez à la maison un modèle dont la portée est très grande, vous devez apprécier que les ondes du téléphone se rendent jusqu’au fond de votre cour. Mais vous devez savoir que ces ondes se rendent aussi chez vos voisins!!! Si un de ces derniers dispose d’un récepteur lui permettant d’entendre les pleurs de son bébé (on parle d’un récepteur de Fisher Price par exemple), il peut capter vos conversations téléphoniques! Soyez donc attentif à ce voisin lorsqu’il prend l’air un soir d’été avec son récepteur à la main.

Et pour l’obtention « facile » d’une adresse IP sur un réseau sans fil, il n’y a aucune surprise avec ça. La plupart des réseaux « filés » vous donnent une adresse IP lorsque vous branché votre câble sur ce réseau. Jusqu’à ce point, il n’y a aucune problématique de sécurité selon moi. Les problèmes surviennent lorsque des composantes tel des serveurs de fichiers ou tout autres types de serveurs ne sont pas correctement sécurisées et qu’elles soient accessibles depuis ce réseau. Ce type de risques n’est pas attribuable à la technologie sans fil…

C’est dommage de faire mauvaise presse à une jeune technologie pour les mauvaises raisons. Sans être le défenseur des réseaux sans fil, je crois qu’on devrait plutôt considérer son problème de confidentialité des communications que ces fausses « problématiques »…