Les types d’agresseurs

Voici un article publié dans le site Web Securisa.com le 23 novembre 2005 et dans le bulletin « La sécurité simplifiée », vol. 2, no.7 (2002/04/08):

Dans les différents bulletins que nous avons produits, nous avons souvent utilisé le terme « pirate » pour désigner celui qui commet un délit informatique. Je me suis fixé comme objectif de vous présenter les définitions des différents de pirates informatique (NOTE: la tâche n’a pas été très facile puisque chacun a ses définitions et ses compréhensions des types de pirate.)

Les lamers (ou les « newbies »)

Les lamers sont des utilisateurs qui sont des débutants et des profanes de la piraterie informatique. Ils ne connaissent rien au domaine de la sécurité. Ils représentent 90% de ceux qui naviguent sur le net.

Les « scrits kiddies »

Nouvelle génération de pirates informatiques utilisant des utilitaires de piratage déjà existants et qu’ils ont trouvé sur Internet. En général, ils laissent des traces pour marquer leur passage en modifiant, par exemple, la page principale d’un site Web.

Les hackers (ou « white hat hackers »)

Initialement, ils étaient des programmeurs informatique de génie capable de pénétrer les systèmes informatiques à distance (via un réseau). Seule la prouesse technique comptait. Progressivement et par simplification, les hackers ont été associé au terrorisme informatique (lire pirate informatique). Ce terme semble avoir été d’abord adoptée comme insigne pour la culture d’intrus par le Tech Model Railroad Club (TMRC) du laboratoire du MIT AI dans les années 60.

Les crackers (ou « black hat hackers »)

La définition d’un cracker est une personne qui tente d’infiltrer un système en essayant plusieurs codes d’utilisateur et mots de passe. La plupart des wcrackers sont des adolescents qui sont très malicieux et qui cherchent à altérer ou détruire les données d’un système. Les média confondent souvent le cracker d’un hacker. Notez également que le niveau de connaissance d’un système est très bas (apparentée aux script kiddies).

Les chasseurs (ou « elite »)

Ce type de pirates constitue la crème des pirates informatique. Pour des raisons personnelles, ils s’introduisent dans des systèmes informatique pour le défi et s’organise pour que ce geste soit sans trace. En général, ce sont des particuliers et non des organisations qui les caractérisent.

Les maladroits

Ce type d’utilisateurs travaille pour une organisation et a accès à des données confidentielles. Ils se connectent aux systèmes informatique et détruisent des informations accidentellement. Ces gestes laissent des traces.

Les saboteurs (ou « crashers »)

Ce type de pirates est dangereux. Ce sont des particuliers qui s’infiltrent dans des systèmes et détruisent des informations pour le plaisir tout en laissant des traces.

Les corsaires

Ce type de pirates est payé par un organisation pour commettre des actes de cybercriminalité. Pour ce faire, ils s’infiltrent dans les systèmes informatique et détruisent des informations sans laisser des traces.

Les espions

Ce type de pirates sont payé par une organisation pour consulter les informations d’une autre organisation. Ils ne détruisent pas les informations et s’organisent pour ne pas laisser des traces.

Les fraudeurs

Les pirates de ce genre travaillent pour une organisation et ont accès à des informations importantes pour cette organisation. Ils font du vol d’informations qu’ils revendent par la suite. Malheureusement pour eux, leurs actions laissent des traces.

Les voleurs

Ce type de pirates est payé par une organisation pour s’infiltrer dans le système d’une autre organisation pour voler des informations. Après son méfait, il détruit les données qu’il a volé et s’organise pour ne laisser aucune trace de son crime.

Les preakers

Ce type de pirates est spécialisé dans la fraude de télécommunication; en contournant le réseau téléphonique pour ne pas payer la communication. Très populaire aux États-Unis et en Europe.

Les coders

Ce type de pirates est spécialisé dans l’utilisation des codes de cartes bancaires. Très populaire en Europe.