La fin de Numerous

Numerous

C’est le 1er mai 2016 que l’une des applications mobiles les plus utiles que j’utilise cessera de fonctionner. Il s’agit de Numerous. Considérant qu’il n’y a pas assez d’utilisateurs qui l’utilisaient (150 000 utilisateurs seulement) et faute de générer suffisant de revenus pour entretenir l’infrastructure qui est derrière, les concepteurs de l’application ont décidé de mettre un terme à ce produit.

Bien qu’il ne s’agisse pas spécifiquement d’un produit de sécurité, j’ai décidé d’écrire un billet sur mon utilisation de Numerous.

Qu’est que Numerous?

Numerous est une application mobile permettant de générer des tableaux de bord personnels. Il est possible d’ajouter dans les tableaux, une quantité incroyable d’indicateurs. Nativement, il est possible d’ajouter des comptes à rebours, des indicateurs provenant de réseaux sociaux tels Facebook, Twitter, des chiffres provenant de votre montre Fitbit ou du Health Kit de votre iPhone, des chiffres provenant de IFTTT et de Zapier, etc. Il y en a plusieurs autres, mais il était aussi possible de créer nos propres indicateurs.

Numerous

En utilisant Google Sheets, il est possible également de consigner ses propres indicateurs dans un fichier CSV. En fouillant un peu, en bidouillant et en utilisant des recettes d’IFTTT, j’ai pu me créer un tableau de bord personnel avec des indicateurs relatifs à la sécurité de l’information. Ainsi, il était possible pour moi d’accéder à ces indicateurs partout dans le monde grâce à Numerous installé sur mon téléphone intelligent.

Numerous

Imaginez quels seraient les vôtres…

Au final

La fin de Numerous signifie pour moi que je vais devoir trouver une autre application ou solution pour générer et consolider mes indicateurs. Si vous n’avez pas encore utilisé cette application, je vous conseille de la télécharger. Vous réaliserez à quel point elle est géniale. Mais attention à vous, car une fois que vous serez sous le charme, la rupture avec cette application risque de vous faire mal lors du 1er mai 2016.

 

Photo: Pixabay

Remerciement à Numerous pour les photos.




Autres billets intéressants: